1. Le fonctionnement du marché

I. L’organisation des échanges 1. A quoi sert l’échange ? Dans notre vie quotidienne, nous sommes amenés à utiliser, consommer des biens et services fabriqués par d’autres car impossible de tous les produire. L’échange va nous permettre de nous procurer, grâce à notre revenu, les biens et services nécessaires à la satisfaction de nos besoins. En savoir plus sur1. Le fonctionnement du marché[…]

2. La monnaie dans l’échange

Les échanges s’effectuent par l’intermédiaire d’une monnaie qui remplit plusieurs fonctions : intermédiaire dans les échanges, instrument de mesure de la valeur et de réserve de valeur. Ces fonctions ne peuvent être remplies que si la monnaie possède certaines qualités : confiance et stabilité (interne et externe). La mesure de la masse monétaire est importante En savoir plus sur2. La monnaie dans l’échange[…]

3. L’État et le fonctionnement du marché

Pour garantir les conditions de fonctionnement des marchés, il est nécessaire de créer un cadre institutionnel relatif aux règles de la concurrence. Ce rôle va être joué par l’État, les autorités de régulation et les instances internationales qui contrôlent et sanctionnent certains comportements des agents économiques sur les marchés. De plus, les marchés présentent des En savoir plus sur3. L’État et le fonctionnement du marché[…]

4. L’ouverture des économies

L’ouverture des économies a permis une forte progression des échanges internationaux, notamment depuis la Seconde Guerre mondiale, même si tous les pays et les secteurs d’activité ne se sont pas ouverts au commerce international avec le même degré. Ces échanges conduisent à des paiements internationaux, c’est-à-dire à des règlements en monnaie étrangère. En fonction de En savoir plus sur4. L’ouverture des économies[…]

5. Les fondements des échanges internationaux

Le développement des échanges internationaux est fondé sur un ensemble théorique qui s’est développé à partir de la fin du XVIIIe siècle, montrant les raisons et l’intérêt de la spécialisation de la production des nations puis la nouvelle répartition des activités au niveau mondial. I. Les explications traditionnelles de réchange international A. La justification de En savoir plus sur5. Les fondements des échanges internationaux[…]

6. La création de richesses et le niveau de vie

La création de richesses est à l’origine de la distribution de revenus aux agents économiques. Ces revenus rendent possible la satisfaction de leurs besoins individuels et collectifs par la consommation. Elle contribue à l’augmentation du produit intérieur brut (PIB). La variation du PIB est un des indicateurs de la croissance économique, qui permet d’apprécier l’amélioration En savoir plus sur6. La création de richesses et le niveau de vie[…]

7. Le développement économique

I. Les différents niveaux de développement Le niveau de développement des différents pays du monde n’est pas identique. On peut dans un premier temps distinguer deux niveaux de développement et classer les pays en deux catégories : pays développés et pays en développement. Dans cette dernière, on peut ensuite distinguer trois types de pays : En savoir plus sur7. Le développement économique[…]

8. Le développement durable

Le développement durable cherche à concilier un objectif de croissance actuelle avec la satisfaction des besoins des générations futures. Pour cela, il est nécessaire de préserver un certain nombre de ressources.   I. Les objectifs du développement durable A. Les conséquences de la croissance La croissance n’a pas que des effets positifs. Le concept d’externalité En savoir plus sur8. Le développement durable[…]

9. Les facteurs de croissance

I. La contribution des facteurs de production A. Les facteurs de production 1. Les sources de la croissance La croissance économique a comme origine l’utilisation et la combinaison de deux facteurs de production : le travail et le capital. Le travail: la quantité de travail disponible pour alimenter la croissance dépend de la population active En savoir plus sur9. Les facteurs de croissance[…]

10. Les firmes multinationales dans l’économie mondiale

Les entreprises qui produisaient et se concurrençaient autrefois sur leur marché national agissent désormais au niveau mondial. La plupart des grandes entreprises sont multinationales (ou transnationales). Elles conçoivent, produisent et commercialisent leurs produits comme si le monde était un seul espace géographique. Les stratégies d’implantation de ces firmes multinationales passent par des investissements directs à En savoir plus sur10. Les firmes multinationales dans l’économie mondiale[…]

11. Les inégalités de revenus et patrimoine des ménages

La répartition des richesses créées par les activités de production s’effectue en deux étapes : la répartition primaire rémunère les facteurs de production dans une première étape, puis la répartition secondaire modifie la répartition primaire par des mécanismes de redistribution, Après les opérations de redistribution, des inégalités subsistent Les inégalités de revenus s’expliquent principalement par En savoir plus sur11. Les inégalités de revenus et patrimoine des ménages[…]

12. La politique de redistribution

La politique de redistribution a pour objectifs la lutte contre les inégalités économiques et sociales, et la couverture de la population contre les risques sociaux. Elle est essentielle pour favoriser les progrès sociaux en matière d’éducation, de santé et d’amélioration du niveau de vie. Si elle est également considérée comme un outil de soutien à En savoir plus sur12. La politique de redistribution[…]

13. Les inégalités de richesse au niveau mondial

La croissance se traduit normalement par une augmentation des revenus de tous les habitants. Mais au niveau mondial, elle se traduit par une aggravation des inégalités entre les pays les plus riches et les pays les plus pauvres. Toutefois, les pays en voie de développement ont connu des évolutions très contrastées. Si certains pays en En savoir plus sur13. Les inégalités de richesse au niveau mondial[…]

1. Les modalités de financement de l’activité économique

I. Les cycles de l’entreprise L’entreprise connaît 3 cycles qui vont rythmer son activité : Le cycle d’investissement (actifs immobilisés : terrains, matériels, brevets, logiciels, ect). Le cycle d’exploitation (activités productives). Le cycle de financement (opérations financières liées aux opérations de règlement encaissement, financement et répartition des bénéfices) Les opérations de financement consistent à transférer les ressources En savoir plus sur1. Les modalités de financement de l’activité économique[…]

2. Le marché financier

I. Le marché des capitaux Les marchés des capitaux assurent le financement des agents économiques tant au niveau national qu’au niveau international. 1. Composition du marché des capitaux Le marché monétaire comporte deux marchés: le marché interbancaire : réservé aux établissements de crédits et à la banque de France le marché des titres négociables : En savoir plus sur2. Le marché financier[…]

3. Les institutions financières et leur rôle

1. Définition Dans l’UE, les institutions financières monétaires (IFM), sont des institutions créant de la monnaie. Cette définition comprend la BCE (banque centrale européenne), les BCN (banque centrale nationale), les établissements de crédits, les OPCVM (organisme de placements collectifs en valeurs mobilières), et d’autres institutions financières.   2. Rôle des Banques commerciales L’accès direct au En savoir plus sur3. Les institutions financières et leur rôle[…]

4. La globalisation financière

La globalisation financière doit permettre une meilleure allocation des ressources financières à l’échelle internationale et donc un financement plus efficace des activités. Il devrait en résulter une croissance accrue au niveau mondial. Cependant, la globalisation financière a étendu l’ensemble des risques au niveau mondial. Elle a conduit à une instabilité qui atteint le système financier En savoir plus sur4. La globalisation financière[…]

7. La gouvernance de l’économie mondiale

La gouvernance mondiale peut être définie comme la gestion collective des biens publics mondiaux reposant sur la coordination entre des acteurs publics (États, organisations supranationale -telles que le FMI, la banque mondiale, l’OMC, l’ONU, l’UE-) et des acteurs privés (les firmes, les ONG…). Une ONG est une organisation de la société civile d’intérêt public ou En savoir plus sur7. La gouvernance de l’économie mondiale[…]

8. Les limites de la gouvernance des échanges mondiaux

1. La remise en cause de la légitimité de l’OMC. Les difficultés rencontrées : Accords s’appliquant aux États Membres : l’OMC ne peut agir face au poids de grandes industries (ex : pharmaceutique), ni contre les politiques publiques (ex : coût du travail). L’absence de règle de majorité conduit à l’impasse dans les négociations. Nombre croissant d’États membres : Le En savoir plus sur8. Les limites de la gouvernance des échanges mondiaux[…]